Une politique salariale décevante!

Aujourd’hui se tenait la première réunion des Négociations Annelles Obligatoires (NAO).

Chaque Organisation Syndicale a annoncé ses revendications. Pour la CGT, nous demandons:

Augmentation Générale :

  • Augmentation de 1,8% pour tous
  • Un plancher de 50€ pour les OETAM et de 80€ pour les Cadres

 Augmentation individuelle :

  • Une enveloppe de 1,8%

Eléments périphériques :

  •  Prime de 1500€ pour tous (afin de remercier le personnel pour sa forte implication liée aux changements).
  • Augmentation de 3,8% à 6% du salaire minimum d’embauche avec un plancher de 20 points UFIP.
  • Revalorisation des tickets restaurants à 10€.
  • Prime d’ancienneté : augmentation de 1% par année après 20 ans et jusqu’à 25 ans.
  • Augmentation de la prime vacance de 10 points UFIP
  • Augmentation de la prime scolarité « base et famille » de 15 points UFIP.
  • Augmentation de l’enveloppe de la prime développement durable.
  • Reconduction de l’accord Contribution Projet Retraite une durée 5 ans.

La Direction nous a ensuite faite une présentation sur l’inflation et les augmentations attribuées à TIGF sur les 5 années précédentes… Et elle nous annonce que nous n’avons pas perdu de pouvoir d’achat ! A vous d’en juger…

Elle nous a fait part de ses propositions qui sont les suivantes :

Augmentation Générale :

  • Augmentation de 0,9% pour tous
  • Un plancher de 20€ pour les OETAM

Augmentation individuelle :

  • Une enveloppe de 1,3%

Eléments périphériques :

  • Supplément d’intéressement de 300€ Brut/salarié, soit 271€ net si placé, ceci au titre de 2017 versé en 2018.
  • Evolution de 2% de la prime d’ancienneté à 25 ans d’ancienneté, rétroactive à ceux qui ont plus de 25 ans d’ancienneté.
  • Mise en place de l’accord BE positif en substitution à l’accord d’aide au développement durable. Enveloppe revalorisée de +1,5%. ( accord à trouver via les OS en 2018 )

En l’état actuel des choses, ces propositions sont, pour la CGT, largement insuffisantes.

Rendez-vous mardi 16 Janvier 2018 pour la suite de ces négociations.

Retrouvez notre tract ici

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *